L’ électricité, l’eau et l’humidité ne font pas bon ménage. C’est un risque évident si vous voulez faire des étincelles. 

Il y a un risque très important d’électrocution, on est dans une pièce sanitaire et humide. 

Les règles de sécurité sont à prendre très au sérieux, d’autant plus si vous rénover et/ou aménager votre salle de bains

 

Contact : Agence Enghien-Deuil

 

Quelle réglementation ? 

Pour tous logements, vous pouvez vous référer à L’arrêté du 3 août 2016 (réglementation des installations électriques des bâtiments d’habitation), c’est la dernière référence à jour. Les installations électriques doivent avoir et répondre à des objectifs techniques. Notamment la norme NF C 15-100.. Une liaison équipotentielle individuelle est imposé pour les salle de bains pour éviter les chocs électriques. 

 

L’indice de protection des équipements électriques et les classes d’appareil

les équipements électriques sont classés par un standard international (interrupteurs, prises, etc.), et en fonction de leurs données techniques, un indice de protection est définit.

Exemple avec l’étanchéité : IPX4 (pour les projections d’eau de toutes directions), IPX5 (contre les jets d’eau), IPX7 (protection contre l’immersion temporaire). 

Il existe aussi 2 grandes classes d’appareils :

  • les ménagers type machine à laver, les radiateurs électriques etc.. Ils doivent être reliés à la terre. On parle ici de Classe I
  • les électriques (double isolation) qui ne doivent pas impérativement l’être (classe II).
  •  

Comment comprendre cette notion de volume et les restrictions

Cette fameuse norme NF C 15-100 explique et définit différents types de volume à l’intérieur de la salle de bain. Une identification des zones spécifiques à risque est réalisée, ce qui permet de proscrire l’installation de certains appareils électriques.

  • Le volume 0 qui correspond à :
    • La partie interne des baignoires
    • l’intérieur des douches à l’italienne ou sans receveur

Seul un éclairage IPX7 (immersion temporaire) à très basse tension de sécurité (12V) pourra être installé dans ce volume (volume 0)

  • Le volume 1 ( au-dessus du receveur de douche ou de la baignoire) jusqu’à une hauteur de 2,25 mètres. Seul éclairage ou interrupteur TBTS 12V, chauffe-eau de classe I répondant à l’indice de protection IPX5 (protection contre les jets d’eau) pourront être installés dans ce volume 1
  • Le volume 2 (autour des baignoires ou des douches sur une largeur de 60 cm et une hauteur de 3 m). L’indice de protection IPX4 (protection contre les projections d’eau) : éclairage ou interrupteur TBTS 12V, chauffage ou éclairage de classe II, chauffe-eau de classe I etc. seront seuls autorisés.

En dehors de ces volumes, on part de surplus. Attention néanmoins à la zone cachée (volume caché), sous la baignoire ou un receveur, on ne peut y placer aucun appareil électrique.

 

Un spécialiste, une nécessité importante

Pour comprendre et mettre en œuvre une telle norme lors de vos projets de rénovation ou d’aménagement, il est primordial de ne pas négliger les données techniques et de sécurité. Pour cela, la maison des travaux Enghien-deuil vous accompagne et se tient à votre écoute pour vos travaux de rénovation de salle de bains. Située à  Ézanville, l’agence Enghien-Deuil de La Maison des Travaux est présente et intervient sur les communes suivantes :

  • Enghien-les-Bains, Domont, Soisy-sous-Montmorency, Groslay, Saint-Prix, Saint-Gratien, Bouffémont, Chauvry, Andilly, Attainville, Moisselles, Ecouen, Baillent en France, Maffliers, Piscop etc. 

Prenez rendez vous : Prendre rendez vous avec notre courtier